Infos/bons plans :
Accueil » Jeux vidéo » Verdicts » En bref » En bref : The Binding of Isaac : Rebirth
Binding of Isaac

En bref : The Binding of Isaac : Rebirth

Et voilà, ce mardi 4 novembre 2014 naissait le dernier chiard d'Edmund McMillen, enfin, il "re-naissait". En effet vous l'aurez compris, c'est bel et bien du petit Isaac dont je veux parler, mais est-ce que sa renaissance vaut vraiment le coup ?

Un Isaac Art-Pixélisé et vénère

La première chose qui frappe dès l'écran d'accueil c'est le nouveau choix artistique. Terminé les graphismes lisses, les développeurs ont opté pour un style pixélisé osé qui ne plaira certainement pas à tout le monde mais qui lance un joli petit clin d'oeil aux titres hardcore des années 80. Et "Hardcore" c'est sûrement l'adjectif qui le qualifie le mieux, tout comme dans son ainé on retrouve le concept du die & retry si cher au studio indé d'Edmund et Florian. Comment ne pas se rappeler du petit Mario-like typé viande rouge si célèbre aujourd'hui. Ce dernier titre ne déroge donc pas à la règle et se targue de nous mettre en difficulté mais ne décourage jamais, les heures défilent, chaque partie perdue en encourage une nouvelle, bref, on aime voir Isaac chialer.

Toujours plus de mobs, boss, objets et une difficulté relative

J'ai lu par ci par là que le jeu était globalement plus difficile que le premier, personnellement je pense que c'est l'ajout de quelques nouveaux mobs et boss qui alimente ce sentiment et les premiers runs seront certainement souvent loupés le temps de vous faire la main ou de vous réhabituer au gameplay. On retrouve ici les nouveautés apportées au premier titre par l'extension "Wrath of Lambs" et bien évidemment de nouveaux mobs, boss et objets propres à "Rebirth" ainsi que certaines salles BEAUCOUP plus grandes. Peut être que certains rechignerons quant à son prix (14.99 € sur Steam) ou pour les ajouts dispensables (?). Libre à chacun de se faire son avis, néanmoins, le titre reste une valeur sûre en terme de fun, de difficulté et de caca... Car oui, les délires scatophiles des développeurs sont toujours aussi présents (si ce n'est plus) pour les amateurs de la chose.

Verdict :  

The Binding of Isaac : Rebirth est un titre qui sera indispensable pour certains, moins pour d'autres, mais c'est un titre qui ne perd pas sa saveur caractéristique tant appréciée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils